Dernières Infos


Rencontre en ligne avec Matthieu Juglar,
le jeudi 24 juin à 18h30.

Les apiTalks, des rencontres avec des déficients visuels actifs et engagés dans la société, épisode 3 !

Matthieu Juglar, aveugle de naissance, est avocat au barreau de Paris, spécialiste du droit pénal des personnes et des entreprises et du droit des affaires. A la tête de son propre cabinet depuis plusieurs années, il est également vice-président de l’association Voir Ensemble et joueur international de showdown.

Nous vous proposons de discuter avec lui de son parcours scolaire, universitaire, professionnel et entrepreneurial, de sa pratique du droit, notamment lors des procès au cours desquels il plaide et également de son sport de prédilection.

Vous pourrez lui poser des questions en direct.

Le 24 juin dès 18h30, cliquez sur le lien ci-dessous:

 

PARTICIPER AU APITALK 

 

Si cela vous est demandé, renseignez :
ID de réunion : 828 8172 8037
Code secret : 07 87 29

Si vous souhaitez suivre la lecture par téléphone, composez le 01 70 95 03 50 et renseignez le code suivant sur le clavier de votre téléphone : 07 87 29

En cas de problème pour vous connecter, vous pourrez joindre notre assistance téléphonique au 01 47 34 95 42.

 

LE MOIS PARISIEN DU HANDICAP 2021

Du 26 mai au 10 juillet 2021, de nombreux évènements culturels et ludiques suscitent des échanges entre les personnes handicapées et les personnes valides.

Dans tous les arrondissements de la capitale, organisation d’événements festifs, de conférences, de débats, d’animations ; une programmation riche et variée ouverte à tous les publics

Parmi le programme proposé, nous avons retenu :

L’exposition Paysages Tactiles, qui propose d’aborder de manière sensible le paysage dans ses dimensions physiques et mentales, en créant des espaces de partage plastiques et sonores communs aux non-voyants et aux voyants. Cinq artistes nous invitent à toucher, à entendre, à voir différentes œuvres qui sont autant de propositions de paysages à expérimenter. Par l’estampe, la céramique, le textile, des installations interactives et des objets divers, les artistes convoquent nos sens, notre imaginaire et nos émotions afin d’interroger ce qui fait un paysage, au-delà des limites traditionnelles de son appréhension.

Mémoire de l’Avenir, 47 rue Ramponeau, 75020 Paris
Du 19 mai au 26 juin 2021 :

mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi de 11h à 19h,
Tél 09 51 17 18 75

Pompéi, trésors archéologiques

Découvrez l’exposition Pompéi du Grand Palais, animée par une conférencière de la Réunion des Musées Nationaux. 
Médiathèque Marguerite Yourcenar,  41, rue d’Alleray, 75015 Paris
Le jeudi 10 juin 2021 de 15h à 16h30
Sur inscription, réservé au public déficient visuel.
Tél 01 45 30 71 41

L’oreille et la plume

Bienvenue au club de lecture : « L’oreille et la plume » qui s’adresse à tous les amateurs de textes lus pour parler de nos écoutes et échanger nos avis de façon conviviale.

Jardin de la Médiathèque Marguerite Yourcenar 
Le vendredi 11 juin de 14h30 à 16h

 

 

Réparer la vision grâce à l’optogénétique

Ce titre figure dans la Matinale du Monde le 25 mai 2021. L’article, signé Florence Rosier, a pour chapô:  « Après une seule injection d’un virus génétiquement modifié dans son oeil droit, un patient devenu aveugle à la suite d’une maladie dégénérative de la rétine a retrouvé une fonction visuelle. »

 

Une étude sur la déficience visuelle

 Un aveugle naît toutes les 15 heures et 1,7 million  de personnes sont atteintes d’un trouble de la vision   et pourtant pas il n’existe pas de données à grande échelle sur la situation des personnes déficientes visuelles en France.

Les personnes de plus de 16 ans, familles, proches ou toute personne concernée par la déficience visuelle sont invités à  répondre à un questionnaire en ligne (30 mn environ) jusqu’à fin 2022. Il couvre un large spectre de sujets:    dépistage, scolarisation et inclusion en milieu ordinaire, accès à l’information et au numérique, aux études supérieures et aux activités sportives ou de loisirs, vie sociale, accès aux droits, au logement, au travail, déplacements, santé, vie sentimentale et parentalité…

Toutes informations sur etude-homere.org

(Mars 2020)

 

 

Tactil’Evangile

Pour les enfants aveugles et malvoyants à partir de 3 ans,  Tactil’Evangile propose des albums tactiles avec CD audio. Gros caractères et braille,  illustrations en relief et personnage mobile,  pour une lecture avec les mains et les doigts.  Les livres sont fabriqués par des bénévoles.
Déjà parus:  Zachée,  La brebis perdue,  Noël et L’appel des 12 –  60 euros chacun, plus livret pédagogique,  3 euros.

Bon de commande :  www.voirensemble.asso.fr/actualites/tactil-evangile
(18 janvier 2020)

 

Disparition

ECA/Auxiliaires des Aveugles a la tristesse de faire part du décès, en juillet, de notre amie/auditrice,  Madame Marie-José CLET, membre actif du Conseil d’Administration. Son amitié,  sa vivacité,  et ses conseils avisés  manqueront à  l’équipe.  

                                             Rango

Rango est produit électronique fixé sur une canne blanche.  Il permet de percevoir et éviter les obstacles et protège l’utilisateur d’une largeur d’épaule.  Rango localise les obstacles en trois dimensions et identifient ceux qui présentent un réel danger.  Le produit n’est pas encore disponible.  http://www.gosense.com/fr/rango   (31 mars 2019)

Lu sur le Blog d’Eric Chevillard

« Tu risques moins d’être bousculé par l’aveugle que tu croises, doté d’une canne électronique et d’une appréhension sensible de l’espace, que par l’ordinaire bossu captivé par le GPS de son portable. »  (3 Fev. 2019)

D’où vient l’idée de guider les aveugles

avec des chiens?

Dans sa chronique « Bon à savoir », C-NEWS du 28 septembre 2018 explique: « … En 1915, …  le docteur allemand Gerhard Stalling soignait les soldats ayant perdu la vue à cause des gaz toxiques.  Marchand avec son berger allemand et un homme blessé, il a été appelé ailleurs en urgence.  A son retour, le médecin s’est rendu compte que le chien tentait d’aider le non-voyant, notamment en lui poussant les jambes. Dans la foulée,  le médecin a créé la première école de chiens-guide.  La méthode a été reprise rapidement dans le monde. « 

Fil d’Ariane dans l’espace public

Lu dans À Paris, le magazine de la ville de Paris, été 2018: Depuis plusieurs années, Paris expérimente de nouveaux dispositifs dans l’espace public pour les aveugles: 1) Les traversées tactiles: Bandes de 60 cm de large sur le sol et détectables au pied. Elles seront déployées entre 2018 et 2021 dans plusieurs zones. 2) Les balises sonores: Elles permettent pour les non voyants d’accéder à des contenus pratiques ou culturels sur leurs portables et 3) Les guidages naturels (pieds de trottoir ou de façade). On les trouve sur sept places parisiennes.

S’orienter dans le métro

Lu dans Telerama:  Le réseau des transports urbains de Rennes offre une signalétique olfactive à la Station Sainte Anne.  A chaque direction,  son parfum. Ce sont les personnes non-voyantes qui décideront si ce dispositif mérite d’être adopté et étendu.  (Juin 2018)

Décès d’auteurs

Le mois de mai a vu la disparition de Philip ROTH, romancier américain;  de Tom WOLFE, romancier américain; de Jean-François PAROT,  créateur de Nicolas Le Floch,  policier parisien du 18ème siècle et de Pierre BELLEMARE,  homme de radio et de télévision,  et écrivain.  Nous pouvons dupliquer pour nos adhérents:   « Laisser courir »  (Roth),  « Bloody Miami » (Wolfe), dix romans policiers de Parot  et dix ouvrages de Pierre Bellemare.  (28 mai 2018)

Souffleurs d’images

Connaissez-vous les “souffleurs d’images” du Centre Recherche Théâtre (CRTH)? Ils permettent aux non-voyants d’accéder aux expositions, ballets, cirques, ou théâtres, en compagnie d’un artiste ou étudiant en art bénévole qui leur décrit ce qui est invisible pour eux. Soixante lieux culturels en Ile de France (Louvre, Bnf, Théâtre de la Colline, Musée d’Orsay, etc…) proposent déjà ce service. Pour en savoir plus ou demander un souffleur: www.crth.org  (24 juillet 2017)

 

 

Désir de Voix

Dans La Croix daté jeudi 15 décembre 2016, Valentine Goby, romancière plusieurs fois primée et  chroniqueuse pour le quotidien catholique depuis Septembre 2016, nous parle du désir de voix, de l’oralité qui revient à la mode, de la technologie qui permet à ceux qui ne voient plus de retrouver, intact, le monde des livres.   Pour l’écouter (6 minutes), cliquez ICI ou pour le lire,  cliquez LÀ.

 

« Je veux croire au soleil »

Le nouveau roman de Jacques Semelin,  publié en avril 2016,  nous emmène au Québec.  C’est un voyage pour lui,   dans une ville dont il découvre tout, et pour nous, dans la tête et le corps d’’un non-voyant. Chaque sens (ouïe, odorat, toucher) est sollicité, de même que l’imaginaire pour inventer le réel.

Facebook pour les aveugles

 Un article du Huffington Post (5 avril 2016) mentionne un nouvel outil qui permettra de décrire les images postées sur Facebook.   Ainsi,  vous pourrez entendre pour la photo d’un ami en balade: « l’image peut contenir deux personnes qui sourient,  des lunettes de soleil,  du ciel,  de l’eau. »  Ceci n’est accessible pour le moment que sur iPhone ou iPad.

ECA en fête

 Le 9 octobre 2015,  grâce à l’aimable hospitalité de la Mairie du 15e arrondissement de Paris, ECA a pu célébrer le trentième anniversaire de sa fondation.   Dans un cadre sympathique,  adhérents non-voyants (et deux magnifiques chiens),  lecteurs, lectrices et bienfaiteurs  ont pu faire connaissance,  partager un moment de convivialité,   et échanger souvenirs, anecdotes ou recommandations autour d’un verre de crémant.   Ci-dessous,  entourant le président et le vice-président,  des membres du conseil d’administration et/ou permanentes.

photo 2 De gauche à droite:  Mmes Anita Massol et Marie-Noëlle Demarre,   M. Thomas Meyer, Président,  Mmes Andrée Hordé, Michèle Narjoz,  Jocelyne Le Bris,  Elisabeth Hopkins et M. Bernard Geffray, Vice Président,  à qui nous laissons la parole: 

 « C’est  au siècle dernier, en 1985, que Marguerite de Praslin quittait les Auxiliaires des Aveugles pour créer l’association « Enregistrements sur Cassettes pour les Aveugles » qui a d’emblée connu un franc succès.. Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous nos ponts. Nous avons changé de siècle, de nom, d’adresse et de mode opératoire.   De nom,  car les cassettes ont très rapidement disparu au profit du CD et, gardant notre sigle ECA, nous sommes devenus « Enregistrements à la carte pour les Aveugles ». Ce changement de support  a nécessité un gros effort de formation de nos lecteurs.  Rendons hommage à  Patrick Zeller qui  s‘y est tant impliqué  avant de disparaître brutalement.  

« Mais si notre nom a changé, notre mission reste la même. Et c’est quelques 40.000 ouvrages qui, au total, ont été enregistrés par nos lecteurs, routiers confirmés de textes tous terrains, des plus poétiques aux plus techniques. Souvent passionnants, parfois folkloriques, voire rébarbatifs.  

« Nous avons changé d’adresse car des avatars divers nous ont mis quelque temps en difficultés financières ( Impossibilité de rester dans nos locaux de la rue du Louvre transformés en logements sociaux, diminution progressive puis suppression de la subvention de la Mairie de Paris, restriction dans l’utilisation du Cécogramme avec, pour conséquence une flambée de nos frais postaux). D’où notre déménagement avenue  de Breteuil et notre rapprochement avec les Auxiliaires des Aveugles qui se renforce au fil du temps. 

« Changement de mode opératoire aussi: l’informatique, comme partout, a pris une place prépondérante: le flux des ouvrages est l’objet d’ une gestion informatisée et notre site Internet est devenu essentiel pour notre communication avec le monde extérieur mais aussi avec nos adhérents. Lui aussi changera en janvier 2016.  

« Innovation importante : le service « Lu pour Vous! » permet de mettre à la disposition de tous des copies d’ouvrages déjà enregistrés.  

« Je tiens à remercier tout particulièrement l’équipe d’animation d’ECA, les « permanentes », souvent lectrices de surcroît. La bonne entente qui règne entre elles est un facteur de cohésion et d’efficacité. Sans elles, l’association ne serait pas !  

« Un grand merci à nos lecteurs qui font « parler les mots ». Grâce à eux, à leurs nombreuses heures consacrées à la lecture pour les autres, les livres cessent d’être des objets inertes pour ceux qui ne voient pas.   Bien des pages restent à écrire, de lignes à lire ensemble. Mais les techniques évoluent qu’il faut suivre et adopter dès lors qu’elles sont stabilisées. Ni trop tôt, ni trop tard.

« Cela implique dynamisme, créativité  et ouverture. Rapprochement aussi avec des partenaires pour plus d’efficacité et un meilleur service rendu. La Présidence d’ECA,  assumée dorénavant par Thomas Meyer,  déjà président des Auxiliaires,  va dans ce sens.  

« Je tiens à vous remercier pour votre présence aujourd’hui.   De nombreux adhérents, de province notamment, m’ont dit leurs regrets de ne pouvoir se joindre à nous. Je les associe à ce moment d’amitié. « 

 

 Tablette pour les malvoyants

Un article (Le Monde,  juin 2015) décrivait comment une étudiante de Sofia,  aidée par deux autres étudiants,  a créé une tablette qui permet une traduction instantanée en braille.  La tablette affiche des reliefs grâce à des petites bulles de liquide qui se forment et se déforment pour afficher des textes ou des graphiques.  La tablette BLITAB devrait être d’un prix abordable.  Sa commercialisation est attendue pour l’automne 2016.