« Merci d’avoir survécu »

« Merci d’avoir survécu »

Henri BORLANT,  2011
Juillet 1942. À la veille de la rafle du Vel' d'hiv', Henri Borlant et sa famille vivent  près d'Angers. Émigrés russes d'origine juive, les parents sont des français, naturalisés par décret.   A la rentrée scolaire les neuf enfants sont inscrits d'office à l'école libre  catholique et baptisés.   L'auteur,  son père, un frère et une soeur sont envoyés à Auschwitz.  Il sera le seul survivant.

Autobiographies-Mémoires

Price: 0,00 €